14 July 2024
dordogne histoire

Un peu d’histoire sur la Dordogne …

Située en Aquitaine, la Dordogne est une région riche en patrimoine historique. Connu pour son château de Beynac, elle a traversé plusieurs périodes comme le Paléolithique, le Néolithique ou même l’empire Gallo-Romain. Mais quelle est donc cette histoire qui se cache derrière ce département français ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

La Dordogne du Paléolithique à l’Empire Romain

Les premières traces humaines trouvées sur le territoire de la Dordogne sont celles des Homo Sapiens modernes qui existaient déjà il y a 40 000 ans. Pendant plusieurs millénaires, ce sont principalement des populations transhumantes qui ont habité ces terres, le mode de vie changeant au fil des saisons et des ressources disponibles. En étudiant les vestiges archéologiques, on sait par exemple que les hommes de cette époque pratiquaient la fabrication de l’outil en pierre taillée (la taille du silex) et la poterie.

Durant le Néolithique (de -5500 av JC), la population s’organise autour de villages semi-permanent. Les hommes maîtrisent maintenant l’agriculture et l’élevage et les villages sont souvent situés près des cours d’eau. La culture matérielle se diversifie et la sculpture commence à fleurir. On peut notamment voir des objets de culte comme des figurines faites de grès datant de cette période.

Vers -500 av JC, la Dordogne entre dans l’empire gallo-romain et la population devient considérablement plus importante. Des villes comme Périgueux, Brive-la-Gaillarde ou encore Sarlat apparaissent à cette époque. Les infrastructures sont améliorées et l’agriculture se modernise grâce à l’introduction de nouvelles techniques. La religion romaine se généralise mais des cultes locaux continuent à perdurer dans certaines régions, comme à Wilbode où un temple druidique fut construit.

Lire aussi :  Tourisme : Que faire en Dordogne quand il pleut ?

La Dordogne au Moyen-âge puis à la Renaissance

Après l’effondrement de l’empire romain, c’est l’époque médiévale qui prend le relais. La Dordogne est alors divisée en plusieurs petits comtés et principautés indépendants qui se disputent les terres et le pouvoir. Les guerres sont nombreuses et le commerce se développe avec les cités voisines. La construction des premières grandes forteresses commence à cette époque, dont le fameux château de Beynac qui domine toujours les rives de la Dordogne.

C’est durant la Renaissance que la Dordogne connaît son âge d’or. La culture florissante et le dynamisme économique attirent de nombreux artistes et voyageurs venus des quatres coins de l’Europe. Le célèbre empereur Charlemagne vint même séjourner en Aquitaine et visita plusieurs sites remarquables dont le château de Beynac. Les arts et la littérature sont encouragés et encouragent un renouveaux artistique.

La Dordogne au Siècle des Lumières

Durant le XVIIIe siècle, l’Aquitaine connaît le Siècle des Lumières et s’ouvre au reste de l’Europe. De nouvelles idées philosophiques circulent et mettent en question les valeurs traditionnelles. Plusieurs intellectuels font figure de chefs de file et s’impliquent activement dans la politique. Les sciences et l’industrie sont encouragées et le tourisme fait son apparition dans la région. C’est aussi à cette époque que la ville de Périgueux devient la capitale administrative de la Dordogne.

La Dordogne aux XIXe et XXe siècles

Durant le XIXe siècle, l’aquitaine subit l’influence de la révolution industrielle et de l’industrialisation. La population augmente rapidement et les villes voient leurs paysages profondément transformés. Les transports s’améliorent et plusieurs villes voient le jour, dont Brive-la-Gaillarde. La Dordogne connaît également un essor agricole et s’impose comme l’un des principaux producteurs de vin français.

Lire aussi :  Les meilleurs restaurants gastronomiques du Sud-ouest de la France : savourez les délices culinaires de cette région charmante

Depuis le XXe siècle, l’Aquitaine continue à se développer et à moderniser ses infrastructures. Elle est devenue une destination touristique très prisée et reçoit chaque année des millions de visiteurs venus admirer ses sites historiques et naturels. Un effort considérable est fait par le gouvernement pour protéger et promouvoir le patrimoine aquitain et permettre à plusieurs générations de découvrir et d’apprécier l’histoire unique de cette région.

Avec plus de 20 000 ans d’histoire, la Dordogne est sans aucun doute l’une des régions les plus riches en patrimoine historique. Une balade dans cette région vous permettra de découvrir les vestiges de l’humanité à travers les âges et de mieux comprendre l’importance de ce département français.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *